Santé Mentalité

Créons des liens pour faire du bien. Se réaliser dans l'existence, c'est demeurer et devenir soi

Composer avec le trac et réussir sa présentation

Trac

(Par Hella Ahmed) Imaginez-vous ne pas du tout avoir le trac avant une présentation, il faudrait quasiment qu’il n’y ait que votre copain ou copine dans la salle, vos meilleurs amis aussi peut-être. Vous seriez alors détendus au point d’aller jusqu’à divaguer, parler de vos querelles avec votre soeur ou témoigner de vos bons rapports avec votre voisin de palier.

Quand on travaille avec le public, une première présentation, n’est pas une mince affaire. C’est enfin l’occasion de concrétiser une vision, l’excitation et la peur se mêlent, surtout avant de sauter sur les planches, mais aussi pendant la présentation, et ce jusqu’à ce qu’une bulle se forme, une bulle avec vous et tous ceux qui vous écoutent.

Quand le moment de plonger arrive, il vaut mieux ne pas hésiter. On va probablement vous scruter de la tête aux pieds, et c’est tout à fait normal puisque vous serez le centre d’attention. On vous évaluera de toutes les façons. Il faudra en prendre et en laisser en gardant en tête l’importance d’évoluer pour encore mieux performer

Vous présentez, alors êtes-vous ennuyeux ou plutôt dynamique? Êtes-vous à l’écoute des personnes auxquelles vous vous adressez? Êtes-vous attentifs aux signes d’inconfort ou d’incompréhension, parfois même les plus subtils ? Êtes-vous en mesure de faire face à l’indifférence ou même le rejet d’un récepteur ?

Souvent, les personnes à votre écoute sont venues vous rencontrer par intérêt, elles se montrent donc sensibles à votre communication. Dans certains autres cas, c’est un peu par obligation qu’elles ont fait l’effort d’assister à la présentation, lors de formations par exemple. Il peut aussi arriver qu’on vous écoute sans grande conviction, bien que l’intérêt soit là pour une raison ou une autre.

Votre audience pourra, en grande majorité, se concentrer sur vous et se connecter à vous de façon à pleinement recevoir ce que vous avez à offrir si vous communiquez de façon efficace. Il est donc intéressant de se rappeler quelques lignes directrices qui peuvent guider une interaction dynamique et riche. 

1 – Ne pas hésiter avant de commencer 

Une fois en mouvement, les événements se suivent assez rapidement. Le trac n’est pas le signe d’un danger, c’est l’indicateur d’une énergie qui attend d’être libérée, alors à vous d’en faire le carburant de votre succès. C’est à vous de jouer.     

2- Veiller à son confort essentiel 

Soignez votre présentation au niveau vestimentaire, mais veillez à vous sentir à l’aise et à porter des chaussures qui ne vous feront pas souffrir. Si vous voulez être attentif à votre public, il vous est important de limiter ce qui pourrait diviser votre attention, à cause d’inconforts.

3- Confirmer sa présence

Sentez-vous dans votre rôle. Positionnez-vous de façon stratégique. Ayez en tête la vision des récepteurs, ce que vous voulez projeter comme image. Adoptez une posture d’ouverture et de gagnant à la fois. L’idéal est d’être pleinement présent soit de se sentir présent, tête, corps et esprit.

4 – Soigner le contact visuel avec l’audience

Regarder attentivement aide à manifester son ouverture, à rencontrer l’autre. Il s’agit tout simplement de montrer que l’on accueille l’environnement et ses acteurs, que le dialogue est ouvert. Quand on se laisse intimider par le trac, il y a le risque de se renfermer sur soi et de voir la transmission brute du savoir comme une priorité, en oubliant que dans le meilleur des cas, les récepteurs participent au rythme de la présentation.

5- Considérer l’existence de sensibilités et soucis personnels dans l’audience 

Vos interlocuteurs, vos étudiants, vos collaborateurs sont aussi vulnérables que vous devant l’inconnu et ils ont tout comme vous accepté l’invitation, celle de la rencontre, du partage et du transfert de connaissances. Alors gardez en tête que la magie opère quand on arrive à sincèrement se rencontrer car on a réussi à laisser de côté certains mécanismes de défense, que le dialogue interne s’est assez apaisé.

Vous pouvez donc travailler à détendre l’atmosphère et tenir compte du fait que certains ne se sentent pas forcément entièrement à l’aise au moment où vous intervenez, et ce pour des raisons qui leurs sont personnelles. Un peu d’humour est souvent un bon brise-glace, il faut cependant bien choisir ses propos et ne pas avoir à expliquer ses blagues.

6- Tenir compte des  évaluations

Les évaluations de membres de l’audience sont effectivement importantes, il s’agit par contre de garder en tête qu’elles dépendent de  différents éléments, comme le degré d’intérêt pour le thème abordé, l’état de la présence aussi bien au niveau émotif (irritabilité, colère, tristesse) que physiologique (faim, fatigue, maladie). Il est donc intéressant de prendre le pouls de la salle et de veiller à répondre le mieux possible aux besoins de la situation en allant jusqu’à ajuster sa façon de faire quand c’est nécessaire.

7- Savoir composer avec les imprévus

Si vous perdez un participant ou plus, ne paniquez pas, concentrez-vous plutôt sur les autres et persévérez en vous disant que réussir sa présentation, c’est aussi composer avec les imprévus, c’est être apte à focaliser son attention et ne pas laisser de place aux pensées intrusives qui tentent de faire sens de tout ce qui se passe.

Aussi, si vous faites face à un problème technique, prenez le temps de le régler sans paniquer, sachez que votre public a aussi pu connaître des problèmes de ce type, bien qu’il s’attende à une présentation plutôt impeccable de votre part. Faites votre maximum pour régler le problème sans perdre l’attention de votre audience. Soyez rapide et efficace pour garder la maîtrise de la situation.

8- Valider régulièrement son état interne

À chaque étape, à chaque hésitation, à chaque fois que le trac se fait à nouveau bien sentir, arrêtez-vous un petit instant. Dites-vous que vous venez de ressentir une hésitation, validez votre état interne et faites ainsi la paix avec vos émotions.

Rappelez-vous surtout le joie que vous avez à faire ce que vous aimez, communiquer avec des personnes disposées à vous écouter pour repartir avec ce que vous aurez su leur donner avec simplicité et efficacité. Continuez votre présentation et appréciez le contact que vous avez avec votre audience alors que vous partagez vos connaissances et que vous confirmez votre savoir faire d’orateur.

* Si vous avez aimé ce dossier, visitez la page Facebook pour faire un like. 

Copyright © 2016 Santé Mentalité -Tous droits réservés – santementalite@hotmail.ca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :