Santé Mentalité

Créons des liens pour faire du bien. Se réaliser dans l'existence, c'est demeurer et devenir soi

La relation d’emprise dans le couple : pourquoi et comment?

mini

Quand le départ est un nouveau départ …

(Par Hella Ahmed – Mars 2014) Comment identifier l’abus dans le couple? Ses mécanismes sont parfois subtils et il peut être l’oeuvre d’un homme comme d’une femme. Identifier les signes de l’abus et penser aux portes de sortie est possible malgré le climat difficile.

Il y a relation d’emprise dans le couple lorsque les partenaires se retrouvent dans un rapport de maitre à sujet, de sorte que l’un priorise ses besoins et dirige l’autre de façon malsaine jusqu’à brimer ses besoins les plus légitimes et fragiliser son estime de soi.

Cette relation peut d’installer subtilement et mener à une situation difficile à identifier comme étant problématique pour la personne qui subit une violence psychologique. De plus, les deux partenaires peuvent s’avérer manipulateurs dans certains cas, mais la majorité du temps, l’un prendra le dessus sur l’autre qui se laissera faire. La victime perdra le contact avec ses besoins et ses droits pour se laisser diriger à la guise de l’autre.

Le manipulateur veut avant tout répondre à ses propres besoins. C’est donc une relation à sens unique quand il en est du confort et de la satisfaction des personnes impliquées. Elle sera possiblement orchestrée de façon consciente par le manipulateur qui usera de manœuvres déjà de son répertoire. Elle pourra également s’installer de façon insidieuse, et ce un peu à l’insu des deux partenaires.

Le manipulateur dans le couple est probablement manipulateur dans les autres sphères de sa vie également, cette attitude n’est pas réservée à sa relation de couple uniquement.

Ce mode de communication dysfonctionnel dans le couple est assez néfaste pour l’estime de soi, et ce même s’il est utilisé par les deux partenaires, dans le cas où les deux sont manipulateurs. Surveiller, culpabiliser, exprimer une jalousie maladive, il est possible d’observer ces mécanismes de l’extérieur même de la relation. On peut les percevoir parfois même avant que la personne en situation d’emprise ne s’en rende compte.

Lorsque la relation de maitre à sujet dure depuis un moment déjà ou que la personne manipulée retourne dans la relation qui la faisait souffrir et dont elle se plaignait peut être même ouvertement, il peut sembler y avoir un consentement de sa part quant à ce mode de vie, mais le consentement peut ne pas être éclairé dans les situations qui ébranlent l’estime de soi et occasionnent une perte de contact avec ses désirs et besoins personnels.

Certaines croyances peuvent maintenir la victime dans la situation inconfortable en donnant lieu à des justifications ou en atténuant la gravité de la situation à ses yeux. N’étant pas en contact avec ses besoins et ses sentiments d’inconfort, la personne manipulée peut ainsi demeurer dans le piège de l’emprise. Le piège économique et l’isolement social sont des facteurs de maintien dans ce type de relation. Quand la personne n’a pas les moyens de fuir, elle risque de rester longtemps piégée et peut-être même faire du déni quant à la gravité de la situation pour combattre son sentiment d’impuissance et continuer à fonctionner malgré tout.

La personne qui se fait dénigrer par son partenaire au niveau de ses capacités intellectuelles, de ses habiletés sociales et de ses compétences générales en tant qu’être-humain peut se trouver désorientée et ne plus être capable de poser ses limites. Sa perception d’elle-même en est affectée et son image de soi déformée. Elle en perd sa voix et se paralyse d’effroi.

Le manipulateur pour partenaire amoureux travaille souvent à isoler sa victime qui attend de retrouver le bonheur. Un bonheur dont elle laisse la responsabilité au manipulateur idéalisé.

La perte de contact avec sa voix intérieure ou le fait de la remettre en doute est en partie le résultat de la communication malsaine avec le manipulateur. Tenter de trouver le réconfort auprès de son agresseur-même semble contradictoire et pourtant c’est ce qui se produit dans bien des cas, quand la victime a été ébranlée et que le seul salut qu’elle connait ou qu’elle s’imagine est celui que lui accorde celui qui en a fait l’esclave de ses humeurs et de son bon vouloir.

Quels sont les signes qui ne trompent pas ?

Nombreux écrits, psychologues et sexologues s’entendent sur certains signes :

  • Le manipulateur rabaisse l’autre pour se sentir mieux et pour maîtriser ses propres angoisses.
  • Il envahit l’espace de l’autre et prend beaucoup de place dans sa vie qu’il gère selon ses envies.
  • Il banalise ce que l’autre ressent et fait peu de cas de ses besoins.
  • Il ramène souvent les choses à lui, c’est la victime qui réagit non à propos.
  • Il déprécie l’autre en instiguant subtilement la culpabilité chez lui, ou le sentiment de ne pas avoir assez à offrir, de ne pas avoir été à la hauteur à un niveau ou un autre.
  • Il manifeste de la jalousie maladive.
  • Il vérifie les communications de l’autre et questionne ses déplacements et ses temps de réponse lorsque contacté (messages textes, appels).
  • Il travaille à isoler l’autre pour avoir plus de pouvoir et pour assoir son emprise sur lui.

 therapie-de-couple-113347_461x271

Comment poser ses limites ? 

Il est possible, et ce même pour les personnes qui se retrouvent à répétition dans des dynamiques de couple dysfonctionnelles, d’échapper à ce piège à court et long terme, en apprenant à reconnaître les signes de la manipulation et à poser ses limites. Cela n’est pas évident lorsque l’histoire personnelle témoigne d’expériences de ce type qui ont laissé des traces, ou que la relation avec le manipulateur qui connaît bien sa victime a duré dans le temps, car il sait comment manœuvrer pour la maîtriser et l’ébranler afin qu’elle reste dans la relation.

Le jugement vis-à-vis de la victime qui retourne dans une relation abusive ou qui vit à répétition ce genre de relations est parfois présent malheureusement. Dans ce sens, on perd de vue que la dynamique dysfonctionnelle ne s’installe pas du jour au lendemain. Même de petits gestes anodins répétés peuvent avec le temps édifier les bases d’une relation de ce type. Le tableau change alors de couleurs, les couleurs de la passion sont remplacées par celles de la manipulation malsaine.

Perdre ses propres repères et se retrouver isolé(e), car le manipulateur travaille souvent à isoler son sujet, rend l’échappatoire difficile. Le temps écoulé aura eu pour effet de solidifier les assises de ce piège relationnel et le manque de soutien social, cette distance avec l’autre qui s’est creusée à force, isole la victime qui n’est parfois plus en état de s’affirmer assez pour aller chercher de l’aide.

Il ne faut pas oublier que la victime peut avoir honte de s’exprimer à propos de ses difficultés jusqu’à être réticente à demander de l’aide.

L’appui de personnes aptes à aider est alors nécessaire. Il est possible d’avoir des relations très saines par la suite. Quand le pouvoir n’est pas partagé et que la sortie est la seule direction raisonnable, le départ est un nouveau départ. Reprendre en main son destin amoureux pour en assurer les conditions de respect de sa liberté et de son intégrité psychologique et physique est absolument possible. Se faire outiller peut aussi aider et mener à vivre de très belles relations.

La personne n’est pas marquée à vie et ne souhaite pas vivre de la souffrance, car elle en a vécu dans ses relations précédentes. Même si une majorité de couples dysfonctionnels ne reste pas dans cette dynamique, il y en a tout de même qui s’en sortent avec de l’aide et qui continuent à être ensemble de façon plus valorisante.

Dépôt légal – SARTEC 29235

* Si vous avez aimé ce dossier, visitez la page Facebook pour faire un like.

Copyright © 2013 – 2016 Santé Mentalité  – Tous droits réservés  sante.mentalite@hotmail.ca

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :