Santé Mentalité

Créons des liens pour faire du bien. Se réaliser dans l'existence, c'est demeurer et devenir soi

D’aussi loin que je me souvienne, mon anxiété

(Par Anxieusex1000) D’aussi loin que je me souvienne, on me perçoit comme inquiète, anxieuse, peureuse, etc. Eh oui! Souvent, je me fais des peurs. En fait, je m’inquiète pour tout et pour rien.

Plus jeune, je me suis tellement fait de scénarios catastrophiques que j’étais la plupart du temps pratiquement terrorisée. J’arrivais même très difficilement à trouver le sommeil.

Parmi les choses qui m’ont angoissée durant mon enfance, il y a eu les prédictions de Nostradamus. Il me terrorisait avec cette fin du monde qu’il avait la manie de voir arriver tous les deux ans! J’ai aussi eu peur de devenir aveugle, après avoir reçu du sable dans les yeux, mais c’est une longue histoire.

Longtemps, j’ai eu peur de dormir, car je ne voulais pas mourir en dormant. J’étais donc convaincue de pouvoir échapper à la mort on ne m’endormant pas. J’avais, de plus, assez peur que ma cousine décédée ne revienne me terroriser la nuit.

À l’adolescence, j’ai souvent été incapable de dormir seule la nuit, ou de dormir la lumière éteinte, et ce, au minimum durant trois nuits suivant le visionnement d’un film d’horreur.

Et ce n’est pas tout, ce ne sont que quelques exemples de ce que je pouvais vivre comme angoisses, car je me suis aussi bien cassée la tête à me demander ce que les autres diraient ou penseraient si je faisais ci ou ça, ou encore, si je ne faisais pas si ou ça. C’est un cercle vicieux qu’il est difficile de rompre. Pour ne pas déplaire, je m’empêchais de dire ce que je pensais vraiment ou de faire ce que je voulais vraiment.

L’anxiété ne m’a pas seulement privée de sommeil, elle m’a aussi gâché un nombre incalculable de bons moments, car je passais mon temps à anticiper le pire au lieu de vivre le moment présent. Elle m’a fait faire certaines choses et m’a empêchée d’en faire d’autres, comme par exemple de voyager quand je le souhaitais. Elle m’a empêchée de travailler.

Encore aujourd’hui, j’ai des fois du mal à m’endormir, l’anxiété me terrorise, elle peut m’empêcher inconsciemment ou pas d’aller de l’avant, d’avancer. De façon sournoise, elle peut me faire vivre des sensations désagréables et des moments difficiles. Par contre, avec le temps et l’expérience, je suis plus à même de ne pas la laisser gouverner ma vie. La médication et la thérapie, le yoga et la marche m’ont beaucoup aidée dans ce cheminement.

Bien sûr qu’elle est toujours là, mais maintenant j’ai plus d’outils et de stratégies pour la reconnaître. J’ai également de meilleurs réflexes pour lui faire face quand elle se pointe le bout du nez, et je sais même comment mieux m’y prendre pour qu’elle se pointe de moins en moins.

Ça m’a pris près de 30 ans pour en arriver là, avec beaucoup de hauts et de bas, même si je ne crois pas avoir pleinement pu profiter de tous mes bons moments, car je perdais de l’énergie à craindre le pire.

Il y a un peu plus de 5 ans, on m’a finalement diagnostiqué un trouble d’anxiété généralisée (TAG). Vivre avec une telle anxiété, c’est devoir se battre contre soi-même chaque jour. Parfois même, à chaque instant. C’est ne plus savoir si on peut faire confiance à son instinct et constamment craindre d’être guidé par l’emprise maléfique de l’anxiété.

Il faut apprendre à vivre avec la douleur des grands et petits malaises que l’anxiété amène. À force de stresser, on développe des muscles de trapèzes, de nuque et de cou, sans entrainement ni stéroïdes. On finit par rêver d’un massage minimum par jour pour soulager toutes ces tensions.

Être anxieux, c’est souffrir d’un colon irritable qui peut aussi vous rendre irritable, se ronger les ongles, grincer des dents en dormant etc.

C’est aussi de petites et de grandes victoires chaque jour. Et c’est pour moi être tellement fière d’avoir fait quelque chose, d’avoir gravi une montagne, de réussir à continuer à avancer malgré la peur, malgré tout, car le pire ce serait de ne pas pouvoir avancer du tout, parce qu’après tout, c’est ma vie! 

* Pour Santé Mentalité, par l’auteure du blog Anxieusex1000.com 

pub

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :