L’investigation intellectuelle et la création artistique, notre sensibilité comme point commun


(Par Hella Ahmed) La productivité au niveau des idées, que ce soit dans le domaine artistique ou scientifique est directement liée à nos acquis, expériences de vie et épreuves traversées, à une vision du monde. 

Le choix du sujet de recherche pour une personne honnête dans sa démarche d’approfondir sa réflexion dans un domaine particulier dépendra fort probablement de son intérêt suscité par des expériences personnelles en lien avec ce sujet-même. 

D’où viennent nos choix d’intérêts de réflexion? 

Par exemple, une personne anxieuse ou ayant côtoyé des personnes anxieuses, proches ou moins proches, dont la problématique de l’anxiété aura affecté l’existence d’une façon ou d’une autre, portera une attention toute particulière à cette problématique qui sera assez présente dans son esprit.

Elle aura donc possiblement comme penchant d’en approfondir la connaissance sous un angle particulier. Ce sujet sera au premier plan de son attention lors des moments de travail et de réflexion ainsi qu’au second niveau de son attention lors des autres moments de sa vie. 

La majorité du temps, lorsque nous ne sommes pas contraints à certains choix à cause de pressions sociales ou familiales auxquelles nous pouvons nous soumettre par manque de combativité, nous nous spécialisons par intuition profonde, par logique évidente, par élan naturel, même vital. 

L’œuvre d’art : une génératrice d’impulsions 

Lorsqu’un artiste crée une pièce, par exemple lorsqu’il écrit un texte, que c’est un sérieux travail personnel (non inspiré sans limite à l’essence d’un autre), c’est une création très intime et universelle à la fois. Intime car faites de cordes personnelles, universelle car elle sera vibrante de sujets humains et de symboles communs.

Nos émotions, nos sentiments habitent notre corps et notre esprit, notre cerveau fait le lien entre tous nos ressentis et acquis. L’artiste compose un tissu communicant fait d’images et sonorités vibrantes aux résonances qui vont connecter avec l’émotivité  de la personne qui entre en contact avec. L’œuvre d’art est une génératrice d’impulsions, l’artiste qui la matérialise y met de son être. Voilà pourquoi le récepteur de la création se sent en contact avec celui où celle qui la lui a livrée, si proche et lointain à la fois.

L’artiste qui se veut intègre au niveau de sa démarche artistique donne à l’infini des insights d’expériences humaines. Sa vérité est une puissance qui ne peut être contenue ou limitée une fois qu’elle a atteint le public qui représente quant à lui une spirale de connections sans fin.

L’artiste et son attachement à son œuvre 

Notre maturité qui nous aide à créer telle ou telle œuvre à un moment précis de notre vie est le fruit de notre vécu le plus authentique, c’est le résultat de l’intégration de notre bagage à tous les niveaux de notre être, de notre fonctionnement. 

Nos études, notre passé douloureux et heureux, nos prises de conscience et nos raisonnements inconscients, notre personnelle façon d’assimiler et de symboliser pour valider nos expériences sentimentales et les archiver, tout cet assemblage constitue un système complexe et unique à chacun. Il permet de produire des pièces au cachet particulier lorsque la démarche au niveau du processus de création relève d’un sérieux effort qui demande aussi bien discipline qu’abandon.

 * Si vous avez aimé ce dossier, visitez la page Facebook pour faire un like.

Copyright © Santé Mentalité inc. – Tous droits réservés – Aucune reprise de texte n’est tolérée. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s