La dépression n’est pas une identité

 

Un entourage capable d’empathie et un traitement adapté à la personne, avec son consentement éclairé, sont nécessaires au rétablissement en cas de dépression sévère, mais la réalité de la stigmatisation est atroce, car elle bloque bien des gens à l’étape du retour à la vie active.

« Être stigmatisé, c’est un peu être condamné à un nouveau départ sur place quand on a assez retrouvé sa forme pour reprendre le cours d’une vie normale après une laborieuse traversée » Hella Ahmed 

Retrouvez la suite des explications au sujet de la dépression et la stigmatisation qui entache l’identité dans mon livre Déconnectés? Respirez, par Hella Ahmed, paru le 21/06/2021.

Livre

* Si vous avez aimé ce dossier, visitez la page Facebook pour faire un like.

Copyright © Santé Mentalité inc. – Tous droits réservés – Aucune reprise de texte n’est tolérée.